Index du Forum

Forum de la guilde Arrada Kyus Aerafal
 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Honorata's tales ::

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> Les archives de Dofus -> Partie Publique Dofus -> Il était une fois...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Honorata


Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2009
Messages: 1
Localisation: Bretagne
Métiers: Infirmière irl/Peste à plein temps
Loisirs: Voile, plongée, escalade et VTT
Date de naissance: 31/12/1974
Sexe: Féminin
Capricorne (22déc-19jan) 猴 Singe

MessagePosté le: 19/02/2009, 20:33    Sujet du message: Honorata's tales Répondre en citant

Je suis Honorata de Aghnar de Oda. Elevée jusqu’à l’âge de six ans en Sufokia, j’ai vu mes parents et mes sœurs massacrés sous mes yeux par des brigands. Tout est resté à jamais gravé dans ma mémoire, les cris terrifiés de mes sœurs, les pleurs de ma mère effondrée sur le corps ensanglanté de mon père. Cachée sous le corps de celui-ci, couverte de sang, j’ai attendu il me semble encore aujourd’hui une éternité avant d’oser sortir de ma cachette .J’ai erré des jours durant dans les plaines, apprenant a subvenir seule à mes besoins jusqu’à ce jour où je suis arrivée devant un bâtiment sombre et effrayant. La nuit tombait, quand soudain l’immense porte noire entourée de cadavres putréfiés s’ouvrit dans un lourd craquement. Un homme dans un grand manteau sombre se détacha de l’obscurité et sans un mot me fit signe de m’approcher.




Je suis Honorata la tueuse. Mon ordre m’a envoyé en mission à Brakmar, mission parmi tant d’autres depuis seize ans déjà. Arrivée devant la cité, je constate que rien n’a changé. Les gardes de la porte sont de véritables colosses. Un cimeterre d’acier à la ceinture, ils regardent tout ceux qui entrent comme si ils étaient des voleurs et des mendiants. C’est vrai pour beaucoup d’entre eux bien entendu. Aussi, tenter de s’introduire clandestinement dans la cité est un crime, des panneaux plantés loin des portes le signalent….à ceux qui savent lire. J’ai revêtu les habits d’un pauvre, ils détournent l’attention de mes yeux bleus qui me désignent étrangère à la cité. Ces yeux, la dernière image que mes proies peuvent apercevoir si je leur en donne l’occasion. Ma tête inclinée offre aux gardes l’image du respect. Ainsi je passe sans être arrêtée. Je connais bien cette cité et ses lois ne pardonnent pas. Une main tranchée pour un morceau de pain, un bras pour quelques pièces alors un meurtre…Je me mêle à la foule. Ma cible est un riche marchand caravanier qui possède des trésors que beaucoup convoitent. Avisant la porte non verrouillée d’une cave d’un immeuble apparemment désaffecté, je décide de me glisser à l’intérieur, fermant la porte derrière moi.
Tandis que le soleil disparaît, je sors de ma cachette et me dirige vers la haute cité, tout de sombre vêtue. Je me faufile à travers la cour du marchand et rentre dans la maison. Il est là, endormi devant moi, sa femme à ses côtés. Je connais mon travail et les ordres sont clairs, aucun survivant. Je sors mes dagues et les approches du cou de la femme quand mon attention se porte vers un couffin. M’approchant, un jeune enfant me regarde et me souris, chose nouvelle pour moi qui ne déclenche que pleurs et râles. Tout se bouscule dans ma tête les souvenirs affluents, me donnant des sueurs froides. Pour la première fois j’hésite et je sais que ma prochaine action déterminera mon avenir au sein de mon clan ou plutôt ma vie tout simplement. Je sors sur le balcon, je me sais observée, la mission est trop importante pour que l’on laisse une seule personne l’accomplir. Ils sont deux, déjà dans la chambre et ils ont compris. Une de mes dagues rencontre la gorge du premier tueur et le cloue à la porte de la chambre sans un bruit tandis que j’esquive le second et lui enfonce l’autre dague dans le cœur en le regardant dans les yeux. Il s’écroule, incrédule.
Le marchand et sa femme me regardent, pétrifiés par la peur. La femme sert son bébé dans ses bras. Avant de quitter la pièce, je murmure « Fuyez, d’autres viendront »


To be continued.....


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 19/02/2009, 20:33    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Flamy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 23/02/2009, 18:05    Sujet du message: Honorata's tales Répondre en citant

<3

Revenir en haut
Miyuki
Arrada Kyus

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 1 080
Localisation: Bruxelles
Métiers: Etudiant
Loisirs: Japon
Date de naissance: 07/11/1993
Sexe: Masculin
Scorpion (23oct-21nov) 鷄 Coq

MessagePosté le: 23/02/2009, 18:46    Sujet du message: Honorata's tales Répondre en citant

Fabuleux, je t'encourage pour la suite Wink
_________________
みゆき 。。。


Revenir en haut
Lelex
Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 1 039
Localisation: Berlin
Métiers: Testeur de Lysergsäurediethylamid
Date de naissance: 21/06/1990
Sexe: Masculin
Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: 23/02/2009, 18:49    Sujet du message: Honorata's tales Répondre en citant

une tueuse qui ne tue pas Shocked

Celà dit, j'aime beaucoup
_________________


Revenir en haut
Mishra
Arrada Kyus

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2008
Messages: 1 676
Localisation: A la tête de l'Arrada-Kyus
Métiers: Educateur et philosophe raté
Loisirs: Diplomatie, refaire le monde autour d'un thé à la menthe...
Date de naissance: 06/08/2010

MessagePosté le: 23/02/2009, 22:57    Sujet du message: Honorata's tales Répondre en citant

Sobre mais bien écrit , en un mot "brillant" .


NB : Sans paradoxe avec le fait que ce soit une sramette .
_________________


Revenir en haut
Bloody


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2009
Messages: 34
Localisation: Rykke
Métiers: Caissier a Mc do'
Loisirs: glander
Date de naissance: 30/01/1985
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 30/03/2009, 00:55    Sujet du message: Honorata's tales Répondre en citant

C'est trop beau nono  Okay

ok j'avoue j'ai eu la flegme de tout lire pendant quelque jours mais viens de me motivé et j'adore  ( je regrette pas d'être rentré du boulot aussi tard Okay )


encore désolé de n'avoir pas été présent a ton mariage Crying or Very sad
_________________
si vous lisez ceci:
-tous ce qui sera construit sera démolis
-tous ce qui sera fait sera défait
-tous ce qui sera appris sera oublié


http://soldius666.labrute.fr/


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:45    Sujet du message: Honorata's tales

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> Les archives de Dofus -> Partie Publique Dofus -> Il était une fois... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com